Frise biographique Georges Clemenceau

La biographie de Georges Clemenceau

Georges Clemenceau 28 septembre 1841-24 novembre 1929

"Je suis un républicain de bataille, je me tiens au premier rang, prêt à donner des coup et prêt à en recevoir."
                                                                                                                                             Clemenceau, 1893


EDUCATION ET APPRENTISSAGES

28 septembre 1841 / Georges Clemenceau naît à Mouilleron-en-Pareds
1852 / entre au lycée de Nantes
1858 / Son père, le docteur Benjamin Clemenceau, est arrêté pour ses idées républicaines
1859 / Bachelier ès lettres et ès sciences, entre à l’école préparatoire de médecine ; est interne aux hôpitaux de Nantes
1861 / à Paris, poursuit ses études de médecine et milite pour la révolution républicaine ; fonde le journal Le Travail
1862 / est enfermé à la prison de Mazas, à Paris ; fonde le journal Le Matin
1865 / docteur en médecine à la faculté de Paris ; part pour les États-Unis
1869 / se marie à New York avec Mary Plummer, puis tous deux reviennent en France et s’installent en
Vendée où vont naître leurs enfants : Madeleine en 1870, Thérèse en 1872 et Michel en 1873


L’ENTRÉE EN POLITIQUE

1870 / le 5 septembre, est nommé maire provisoire de Montmartre, puis est élu
le 5 novembre 1871 /est élu député, démissionne ; est élu conseiller municipal du18e arrondissement de Paris
1873 / le 12 février, devient secrétaire du Conseil municipal de Paris
1876 / le 20 février, est élu député à Paris
1880 / fonde le journal La Justice avec Camille Pelletan ; rencontre Karl  Marx à Londres
1881 / expose son bilan au cirque Fernando à Paris ;est réélu député de Montmartre
1885 / est réélu député, opte pour le Var
1889 / est réélu député dans le Var au second tour
1892 / divorce
1893 / le 3 septembre, perd son siège de député du Var
1895 / publie La Mêlée sociale ; s’installe 8 rue Franklin à Paris
1896 / publie Le Grand Pan
1897 / devient rédacteur du journal L’Aurore
1898 / publie l’article d’Émile Zola « J’accuse » dans L’Aurore ; publie Les Plus Forts et Au pied du Sinaï
1900 / publie Au fil des jours
1901 / crée le journal Le Bloc ; publie Le Voile du bonheur
1902 / est élu sénateur du Var
1903 / publie Aux embuscades de la vie et Figures de Vendée qui est illustré par Charles Huard dans un tirage de luxe en deux cent cinquante exemplaires


L’HOMME D’ÉTAT

1906 / est nommé ministre de l’Intérieur puis président du Conseil
1909 / est réélu sénateur du Var ; chute du cabinet Clemenceau
1910 / part pour l’Amérique du Sud
1913 / le 6 mai, fonde le journal L’Homme libre


LA GUERRE 1914-1918

1914 / censuré, L’Homme libre devient L’Homme enchaîné
1915 / préside la Commission des Armées et la Commission des Affaires étrangères
1917 / en novembre, devient président du Conseil et ministre de la Guerre
1918 / le 11 novembre, annonce la signature de l’Armistice


LE « PÈRE LA VICTOIRE »

1919 / préside la Conférence
de la paix ; le 19 février,
est blessé dans un attentat
perpétré par l’anarchiste
Émile Cottin
le 28 juin, signe le traité de
paix à Versailles


LE VIEIL HOMME INFATIGABLE

1920 / en janvier, démissionne de la vie politique après l’élection de Paul Deschanel à la présidence de la République
1921 / le 9 octobre, première rencontre avec le capitaine Jean de Lattre de Tassigny à l’occasion de l’inauguration du monument aux morts de Mouilleron-en-Pareds
1922 / part en voyage aux États-Unis
1923 / débute sa correspondance avec Marguerite Baldensperger, qui se poursuit jusqu’à son décès
1926 / publie Démosthène
1927 / publie Au soir de la pensée
1928 / publie Claude Monet : les Nymphéas
1929 / rédige son livre Grandeurs et misères d’une victoire ; le 24 novembre, décède à son domicile parisien ; le 25 novembre, est inhumé à côté de son père au Colombier, propriété de ses ancêtres, à Mouchamps (Vendée)

 

 

 

 

Musée du soir - Programmation culturelle
Théâtre : LA DEVISE de François Bégaudeau

DIMANCHE 21 novembre à 17h
Rendez-vous au "Musée du soir" à la maison natale de Georges Clemenceau