Le jardin d'agrément

Le jardin d'agrément

Le jardin d'agrément

Découvrez la maison natale de Jean de Lattre
Partager
Origine et date: 
Depuis le XIXe siècle
Artiste(s): 

« Une tonnelle de vigne séparait le minuscule jardin d’agrément du potager.
La pelouse de forme circulaire avec des massifs de fleurs de saison était ornée en son centre d’un splendide magnolia, fierté de mon beau-père.
De part et d’autre, des orangers, dont les caisses étaient alignées dehors à la belle saison, quelques rosiers d’espèces variées et rares et des camélias dont les teintes chaudes tranchaient sur le vert foncé des ifs taillés.
Sur les côtés, se trouvaient les dépendances : à gauche, lingerie, fruitier, toilettes extérieures, puis les remises et écuries, enfin le poulailler, tandis qu’à droite le garage donnait asile à la motopompe municipale ; il précédait le hangar, le cellier et plus loin la vacherie. La tonnelle semblait dissimuler le plus merveilleux des potagers, avec ses bordures de buis taillé et ses rosiers hautes-tiges à l’angle de chaque carré de légumes. Les murs étaient couverts de treilles de chasselas et de poiriers en espaliers.
Au fond, tout près de la clôture, qui permettait de filer vers les prairies du Bay, en évitant le village, il y avait une salle verte en noisetier, qui enchantait les enfants. De partout, on apercevait la colline des moulins »

Maréchale de Lattre de Tassigny, Jean de Lattre, mon mari, Presses de la Cité, 1972